Helsana avec des chiffres positifs en 2010

2010 a été une année fructueuse pour l’assurance maladie Helsana, qui au bout de 2 ans dégage enfin à nouveau des bénéfices. La plus grande caisse d’assurance maladie Suisse a réalisé en 2010 un bénéfice de 84 millions de Francs Suisses. En comparaison : l’année précédente, Helsana clôture les comptes annuels avec un déficit de 58 millions de Francs Suisses. Selon les indications d’Helsana, le résultat positif a été réalisé grâce à une stratégie d’amélioration et un bon rendement de ses placements de capitaux. De ce fait, Helsana a réussi en 2010 à retrouver une situation saine concernant son activité principale. Ces deux dernières années, la société clôture néanmoins les comptes avec une perte. Grâce au bénéfice de 84  millions de Francs Suisses réalisé en 2010, le bilan a pu être renforcé et le capital propre a été augmenté de 11 pour cent. Par conséquent, toutes les filiales d’Helsana remplissent de nouveau les exigences minimums légales.

Pour le groupe Helsana, l’année 2010 n’était pas seulement une année charnière d’un point de vue financier. Un changement de direction a été réalisé au sein du Conseil adminstratif et de la présidence du groupe, ce qui a également entraîné un changement de stratégie fondamental afin de renforcer et développer la position du groupe sur le marché de l’assurance maladie et accidents. Helsana s’est également débarassé de ses déficits au niveau de l’activité principale, ce qui a eu pour conséquence un bénéfice annuel positif.

Les chiffres démontrent que le groupe Helsana s’est agrandi en 2010. Contrairement à l’année précédente, le volume des primes a augmenté de 0.5 pour cent en 2010, ce qui représente plus de 5.51 milliard de Francs Suisses. Les primes d’assurance obligatoire représentent 3.8 milliards Francs Suisses, ce qui équivaut aux résultats de l’année précédente. Concernant les assurances complémentaires (LCA), l’indemnité journalière et l’assurance accidents, Helsana a connu une légère hausse. Les frais de prestation sont restés stable et ont rejoint le montant de 5.14 milliards de Francs Suisses obtenu l’année précédente. Si l’on compare les résulats de l’Helsana à ceux réalisés l’année précédente, une forte amélioration peut être constatée. À la fin de l’année 2010, le Combined Ratio (Somme des sinistres et des frais), qui s’élevait à 103.4 l’année précédente, a baissé pour se chiffrer à 100.2 pour cent. La raison à cela réside surtout dans le fait que les branches de la LAM ont pu supprimer la perte de l’année précédente et ont atteint un Combined Ratio de 101.8 pour cent. L’année précédente, elles se chiffraient encore à 106.2 pour cent. Les branches de l’UVG et de la LCA se sont avérées solides, comme l’année précédente. La UVG a atteint un Combined Ratio de 99.7 pour cent (103.1 l’année précédente) et la LCA se chiffre à 96.4 pour cent (96.6 pour cent l’année précédente).

La gestion des coûts a été repensée en 2010 et les charges d’exploitation se sont élevées à environ 570 millions de Francs Suisses. Si l’on compare ces charges aux primes, un résultat de 10.3 pour cent se dégage, qui inclus les frais de restructuration et les provisions d’un montant de 15 millions de Francs pour l’année précédente et en cours. Si l’on déduit cette charge, le taux des charges d’exploitation auraient alors été de 10.1 pour cent. Mais en 2010, le groupe Helsana a également dégagé un bénéfice dans les placements de ses capitaux, grâce à la couverture de change et aux placements productifs en actions et obligations. Le résultat des placements de capitaux était de 5.8 pour cent, ce qui représente 199.3 milliards de Francs Suisses.

Grâce à l’année fructueuse du groupe Helsana, les réserves légales sont à nouveau assurées. Cela vaut égament pour ses filiales, ce qui n’était pas le cas l’année précédente. Le capital propre de l’entreprise est passé de 13.8 pour cent à 15.2 pour cent, ce qui signifie de 758 millions de Francs à 840 millions.